Les exemples de succès ne manquent pas quand Angi Eddy parle du programme Vise Le Sommet (VLS). « J’ai été capable d’aider un jeune décrocheur à retourner sur les bancs d’école », dit la responsable pédagogique du Club Garçons et Filles de Central Saanich.

« J’ai vu une mère défier toutes les attentes qu’elle avait envers elle-même en s’inscrivant à l’université », enchaîne-t-elle. Une jeune femme qui a échoué à tous ses cours l’an passé m’a récemment montré son bulletin scolaire avec une mention honorifique. Et le programme ne roule que depuis six mois! »

Le club de Central Saanich est un établissement flambant neuf appartenant au Club Garçons et Filles du Grand Victoria, fréquenté par de nombreux jeunes des Premières Nations Tsartlip, Pauquachin, Tseycum et Tsawout. Ces communautés ont souvent besoin de soutien aux études et de mentorat, ce que propose justement le programme Vise Le Sommet.

Il y a deux ans, le club prévoyait déménager de son vieux bâtiment situé à Brentwood Bay. Mais comme le nouvel édifice n’allait pas être prêt à temps, Angi a pris l’initiative de lancer le programme VLS dans un café. Armée d’ordinateurs et de tablettes, elle y a organisé de nombreuses rencontres avec les jeunes.

« C’est incroyable de voir les enfants découvrir l’éducation et les possibilités d’emploi auxquelles ils n’avaient jamais pensé, dit-elle. Ils n’ont souvent pas été encouragés à réussir à l’école. C’est un privilège de pouvoir les soutenir. »

Avec l’inauguration du Centre de technologie Vise Le Sommet, les jeunes ont désormais un lieu à fréquenter après l’école. Le programme leur permet d’obtenir de l’aide aux devoirs, d’interagir avec des mentors et des jeunes de leur âge, d’acquérir des connaissances informatiques et de planifier leurs études postsecondaires.

Angi est surprise de la rapidité avec laquelle les jeunes tissent des liens. « C’est inspirant de voir ces enfants, venus d’horizons différents, discuter d’enjeux qui leur tiennent à cœur. On voit des relations se développer entre les plus vieux et les plus jeunes. »

Le centre de technologie est souvent rempli au maximum de sa capacité. Selon Angi, cette popularité n’est pas étrangère au fait que ces jeunes n’ont pas toujours accès à des ordinateurs et à internet. « Vise Le Sommet est un cadeau en or. Chaque jour, la motivation de nos membres grandit. C’est un énorme coup de pouce pour la communauté. »